escort bayan gorukle escort
escort bayan gorukle escort bayan
bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort bursa escort alanya escort bayan antalya escort eskişehir escort mersin escort alanya escort bayan bodrum escort bayan havalimanı transfer
canlı bahis yap kaçak iddaa oyna illegal iddaa oyna illegal bahis siteleri illegal bahis oyna bahis siteleri
« Avec le système intégré des guichets uniques, la création d’entreprise se fera en moins de 24 heures », Moussa TRAORÉ, Directeur de la facilitation des affaires | me.bf

« Avec le système intégré des guichets uniques, la création d’entreprise se fera en moins de 24 heures », Moussa TRAORÉ, Directeur de la facilitation des affaires

19/10/2015 - 05:58

« Avec le système intégré des guichets uniques, la création d’entreprise se fera en moins de 24 heures », Moussa TRAORÉ, Directeur de la facilitation des affaires

Dans le souci de faciliter les procédures de création d’entreprise et d’acquisition des documents fonciers, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) avec l’appui de ses partenaires, a entrepris depuis 2012, une opération d’informatisation de ses services. D’un coût global de plus de 2 milliards de FCFA, le Système intégré des guichets uniques (SIGU) ambitionne à terme, de réduire les délais et les procédures au profit des clients. Dans cet entretien, le Directeur de la facilitation des affaires, Moussa TRAORÉ nous donne plus d’informations sur l’actualité du SIGU, à l’ordre du jour d’un atelier qui a regroupé, courant septembre 2015, les principaux acteurs à Bobo-Dioulasso pour le lancement officiel du dispositif.
 
Le Promoteur (LP) : Qu’est-ce que le Système intégré des guichets uniques appelé SIGU en abrégé ?
 
Moussa TRAORÉ (MT) : Il s’agit d’une plateforme informatique innovante qui doit permettre d’abord d’interconnecter les guichets uniques du foncier, les centres de formalités des entreprises, ainsi que les centres de facilitation des actes de construire de Ouagadougou et de Bobo-Dioulasso, et par la suite de toutes les localités. L’ensemble de ces centres doit être également interconnecté aux acteurs qui interviennent dans la chaîne de la délivrance des titres de propriété, des actes de construire et de création d’entreprise. Les 20 et 21 août 2015, à Bobo-Dioulasso, nous avons présenté ce nouveau dispositif aux acteurs clés, en commençant par les premiers responsables et les utilisateurs de la plateforme, qui ont ensuite été formés. Il faut noter que la plateforme et la formation ont été bien appréciées par les premiers responsables. Les utilisateurs ont aussi commencé à exploiter le dispositif.
 
LP : Quels sont les partenaires du projet ?
 
MT : C’est un système qui réunit une quarantaine d’acteurs. Le projet a débuté depuis 2012 avec l’appui financier et technique de l’organisation ICF (The investment climate facility for Africa) basée en Tanzanie. Il est co financé par le gouvernement du Burkina Faso à travers le Ministère de l’Economie et des Finances. Le coût initial du projet est de 2 milliards 200 millions de F CFA avec une contribution de l’Etat burkinabè à hauteur de 30 % et le reste est supporté par le partenaire. Pour ce qui est des acteurs du côté du foncier, il s’agit des mairies de Ouagadougou et de Bobo- Dioulasso, des directions générales des impôts, des receveurs des domaines et de la publicité foncière sont concernés. Du côté de la création des entreprises, les tribunaux de commerce, la Caisse nationale de sécurité sociale, et les directions du centre des impôts qui s’occupent de la délivrance du numéro IFU et de la direction du guichet unique du commerce et de l’investissement qui s’occupe de la délivrance des cartes professionnelles de commerce. Le troisième acteur bénéficiaire est composé des services qui s’occupent de la délivrance des actes de construire avec le concours des mairies. Il s’agit entre autres, de la Direction de l’Urbanisme et de la construction, de la Direction générale de l’Habitat, de l’architecture et de construction et de la Brigade nationale des sapeurs pompiers.
 
LP : Quand est-ce que le dispositif sera totalement prêt et que va-t-il changer ?
 
MT : L’objectif principal que nous poursuivons à travers ce système, c’est de faire en sorte que les différents demandeurs soient à mesure d’exprimer leurs besoins en ligne dans un court délai. Mais, pour le moment, nous essayons de combiner le papier à l’électronique et d’aller de façon progressive vers une gestion purement informatisée.
 
LP : Comment se porte le système au stade actuel?
 
MT : Actuellement, nous nous réjouissons de la manière dont les choses se déroulent car, pour un nouveau produit, il y a toujours des enjeux. C’est un service qui peut marcher ou pas. Déjà nous constatons que du côté de la création d’entreprise, nous avons autour de 1500 dossiers qui ont été enregistrés à travers ce système, plus d’une centaine de dossiers concernant les actes de construire, et du côté des demandes de titres fonciers, nous avons enregistré plus de 2000 dossiers. Tous ces dossiers sont hébergés dans une même base de données. Nous pouvons donc dire que les choses se déroulent comme nous le prévoyons. En effet, avec ce produit, la création d’entreprise se fera en moins de 24 heures, les actes de construire entre une à deux semaines et les titres fonciers en moins d’un mois. Si on arrive à atteindre cet objectif, ce sera une avancée significative qui pourra ressortir dans les rapports de la Banque mondiale et nous faire valoir des points dans le classement en matière de facilitation des affaires. Mais, il faut noter qu’il y a quelques réglages que nous continuons d’apporter au produit de façon interactive avec le prestataire qui nous écoute et collabore bien avec nous. Il y a aussi d’autres partenaires clés tels que l’Agence Nationale de Promotion des TIC du Burkina Faso (ANPTIC).
 
LP : Quelles sont les perspectives pour le SIGU ?
 
MT : Pour les prochains mois, on peut s’attendre à une médiatisation du système, afin de sensibiliser les utilisateurs sur les avantages du produit à travers des sources officielles. Il s’agira donc de lancer une campagne de communication, pour donner plus d’informations aux populations. Pour tous ceux qui se déplaceront que ce soit, au niveau du guichet unique de Bobo-Dioulasso ou à la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso, ils seront face à un nouveau système qui est très différent de ce qu’ils rencontraient auparavant. Comme c’est le début, les procédures sont longues et cela demande aussi un certain nombre de documents ou d’informations. Nous nous excusons auprès de l’ensemble de nos clients du guichet unique du foncier à qui ces réaménagements causent des désagréments présentement. Notre intention est, d’une part, d’améliorer les conditions de travail du personnel et d’autre part de mettre à la disposition des clients un produit qui améliore l’image du Burkina Faso aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur.
 
Propos recueillis par Namazé Dramane TRAORE

Retour

AddThis Button

 

 

Depuis maintenant 20 ans, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF) contribue au développement du secteur privé, à travers ses pôles d’intervention que sont : la facilitation des affaires (formalités de création d’entreprise, formalités d’actes de construire, licences d’affaires, …), l’appui-conseil et le renforcement des capacités des entreprises, la gestion des projets et programmes destinés au secteur privé et l’information économique.

 

Le Séminaire de Managament de la Nouvelle Entreprise est une formation destinée aux nouveaux créateurs d'entreprises et visant à leur enseigner le b.a-ba en matière de gestion ...

Afin d'informer et de sensibiliser les futurs créateurs d'entreprises sur les exigences de l'entreprenariat et les étapes clés de la création d'une entreprise, la Réunion d'Information sur la Création d'Entreprise est un cadre offert gratuitement à tout porteur de projet et promoteur.

 

SELECTION DE CONSULTANTS (BUREAU D’ETUDE) POUR LE COACHING DE 80 BENEFICIAIRES DU CENTRE D’INCUBATION FEMININ EN ENTREPRENEURIAT AGRICOLE POUR L’AMELIORATION DES EMBALLAGES ET DE L’ETIQUETAGE DE LEURS PRODUITS COMMERCIALISABLES

SELECTION D’UN CONSULTANT (BUREAU D’ETUDE) POUR LE COACHING DE 80 BENEFICIAIRES DU CIFEA DANS LA RECHERCHE DE PARTENARIAT ET D’OPPORTUNITES DE MARCHE

SELECTION D’UN CONSULTANT (BUREAU D’ETUDE) POUR L’APPUI DE 67 BENEFICIAIRES DU CIFEA A LA MISE EN PLACE D’OUTILS SIMPLIFIES DE GESTION COMMERCIALE ET FINANCIERE

Projet Pôle de Croissance de Bagré
Financement : Association Internationale de Développement (IDA)
SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N°0001/2020/IDA/PPCB/MEBF/DG/DAF
 
SELECTION D’UN CONSULTANT (BUREAU D’ETUDES) EN VUE DE LA REALISATION D’UNE ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D’UN PILOTE SUR LE FINANCEMENT PAR RECEPISSE D’ENTREPÔT DANS LA CHAINE DE VALEUR RIZ A BAGRE
 

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT (BUREAU D’ETUDES) CHARGE DU RECENSEMENT DES ENTREPRISES DE LA ZONE COUVERTE PAR LE PROJET POLE DE CROISSANCE DE BAGRE
Pour plus d'information, cliquer sur ce lien : http://me.bf/sites/default/files/RECRUTEMENT%20CONSULTANT%20RECENSEMENT%20DES%20ENTREPRISES%20ZONE%20PPCB%20.pdf

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET POUR LE RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT (BUREAU D’ETUDES) EN VUE DE LA REALISATION D’UNE ETUDE DIAGNOSTIQUE DU CLIMAT DES AFFAIRES ASSORTIE D’UN PLAN STRATEGIQUE
(Ref: 00002/2019/IDA/PPCB/ MEBF/DG/DAF)

« Projet Emplois des Jeunes et Développement des Compétences (PEJDC)»
 
N° Financement : IDA 5256-BF
 
SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET :
N° C1 -C4-C5-C6/2019/IDA/PEJDC- COPA/PI-CI/MEBF/DG/DAF
 
Recrutement de prestataires locaux chargés du suivi-accompagnement des lauréats de la Compétition des Plans d’Affaires (COPA).
 

Raison sociale: PEDRO & AMANDA SERVICES
Forme juridique:
SARL
RCCM:
BFOUA2022B3498
Acte RCCM:
3498/2022
Date RCCM:
mer, 30/03/2022
Imprimer
Raison sociale: BIMARA INVEST GROUP
Forme juridique:
SA
RCCM:
BFOUA2022B4188
Acte RCCM:
4188/2022
Date RCCM:
ven, 15/04/2022
Imprimer
Raison sociale: INSTITUT INTERNATIONAL DE FORMATION CAJE
Forme juridique:
SARL
RCCM:
BFOUA2022B4191
Acte RCCM:
4191/2022
Date RCCM:
ven, 15/04/2022
Imprimer
Raison sociale: MARTYA DISTRIBUTION ET SERVICES
Forme juridique:
SARL
RCCM:
BFOUA2022B4124
Acte RCCM:
4124/2022
Date RCCM:
ven, 15/04/2022
Imprimer
Raison sociale: YASBA AFRIC
Forme juridique:
SARL
RCCM:
BFOUA2022B4152
Acte RCCM:
4152/2022
Date RCCM:
ven, 15/04/2022
Imprimer
Expert/Coach:
Autre
Domaine de compétence agréé:
Management/Gestion de strat?gie, Finance et interm?diation financi?re, Etudes, Formation, Assistance comptable,
Expert/Coach:
Autre
Domaine de compétence agréé:
Management/Gestion de strat?gie, Etudes, Formation technique (agriculture), Formation en gestion
Expert/Coach:
Autre
Domaine de compétence agréé:
mel_som@yahoo.fr
Expert/Coach:
Autre
Domaine de compétence agréé:
ceif3sarl@yahoo.fr
Expert/Coach:
Autre
Domaine de compétence agréé:
ounganshioo@yahoo.fr

Newsletter

Sélectionnez les lettres d’information auxquelles vous souhaitez vous abonner ou vous désabonner.